Adresse: 52, avenue des Champs-Élysées à Paris (8ème arrondissement)
Nombre de salles: 1

Le Monte-Carlo faisait partie de ces nombreux cinémas à salle unique de l’avenue des Champs-Elysées qui, faute de rentabilité face aux multisalles et à cause de l’augmentation exorbitante des loyers, ont toutes disparues. On pense au Cinéma des Champs-Elysées (au N° 118 – 500 fauteuils rattachée à l’UGC Normandie), à l’Elysées-Cinéma (au N° 65 – 528 fauteuils), au Gaumont Champs-Elysées (au N°66 – 500 fauteuils), au Lord-Byron (au N° 122 – 365 fauteuils), au Mercury (au N° 122 – 365 fauteuils), au Publicis-Matignon (au Rond-Point – 300 fauteuils), au Triomphe (au N°92 – 500 fauteuils).

Le cinéma Monte-Carlo comptait 298 fauteuils (360 fauteuils en 1976) et occupait une partie du rez-de-chaussée et du sous-sol du monumental immeuble, édifié entre 1929 et 1931 par André-Louis Arfvidson, au 52/60 avenue des Champs-Elysées. Le célèbre bâtiment Art-Déco abritait le siège parisien de la First National City Bank puis, à partir de 1988, le magasin Virgin Megastore, fermé en 2013.

Ouverte dans les année 1950, la salle du Monte-Carlo a définitivement fermé ses portes au milieu des années 1980.

 

Ci-dessus: la façade du cinéma Monte-Carlo sur les Champs-Elysées avec à l’affiche « Pages galantes de Boccace » (1953) , un film d’Hugo Fregonese  avec Joan Fontaine et Louis Jourdan. Photos: collection particulière.

Sur le même thème:

Dossier: les Champs-Elysées et les salles de cinéma.