Cinéma Translux-Gobelins à Paris

Adresse: 57 avenue des Gobelins à Paris (13ème arrondissement)
Nombre de salles: 1

C’est en 1964 que le cinéma Kursaal de l’avenue des Gobelins est repris par un duo de frères qui révolutionna l’exploitation parisienne en élargissant la programmation des films de première exclusivité dans des quartiers qui n’y avaient alors pas accès.

Jo et Samy Siritzky confient la rénovation du Kursaal, une salle unique avec balcon ouverte en 1911 sous l’enseigne Eden, à l’architecte Georges Peynet. Ce dernier a mené de nombreuses ouvertures et rénovations de salles de cinéma comme à Paris avec la transformation du Gaumont-Palace, la construction du Gaumont Ambassade sur les Champs-Elysées et de l’Arlequin de la rue de Rennes ou à Lyon avec l’inauguration du cinéma le Comoedia.

Face aux Fauvettes, le Translux-Gobelins rivalise alors avec les luxueuses salles des Champs-Elysées grâce à sa façade illuminée, sa marquise et son écran de 4×8 mètres,

Les frères Siritzky seront à la tête de Parafrance, une société qui intègre la distribution, la production et l’exploitation de salles. Les salles Parafrance seront ensuite renommées Paramount (Paramount-Elysées, Paramount-Montparnasse, Paramount-Orléans, Paramount-Montmartre, Paramount-Odéon, Paramount-City-Triomphe…) avant d’être cédées en 1986 aux réseaux Gaumont, Pathé, UGC et Mk2.

Le Translux-Gobelins sera plus tard rebaptisé Paramount-Gobelins avant de baisser son rideau en 1985 et de laisser la place à un immeuble d’habitation.

Cinéma Translux-Gobelins à Paris

 Cinéma Translux-Gobelins à Paris

Cinéma Translux-Gobelins à Paris

Remerciements à Didier Noisy pour les photos provenant de La Cinématographie française.