Mia madre, un film de Nanni Moretti

Le cinéaste italien, chouchou des spectateurs français et habitué des festivals internationaux, continue de se livrer films après films après deux œuvres cependant moins personnelles: « Le Caïman » et « Habemus papam« . Ce dernier opus rend un hommage à toutes les mamans, la sienne ayant récemment passé de vie à trépas.

Marguerita (Marguerita Buy) est une réalisatrice en plein tournage d’un film difficile, interprété notamment par une star américaine (John Turturro), lorsque sa mère entre à l’hôpital pour une complication cardiaque qui, selon le corps médical, ne lui laisse que très peu de chance de survie. Avec son frère (interprété par Nanni Moretti) , Marguerita va accompagner et préparer sa mère jusqu’aux derniers jours.

« Mia Madre » est un beau film, à la portée universelle, qui voit de magnifiques moments d’émotion et de pudeur. Les deux enfants ainsi que la petite-fille de l’ancienne professeur de latin qu’était la vieille Ada (Giulia Lazzarini) vont se réunir pour savourer ensemble les derniers moments de chaleur et d’affection. Ce sont les scènes que réussit le mieux Nanni Moretti, dès qu’il esquisse les sentiments,

Nanni Moretti a curieusement choisi de ne pas tenir le rôle principal, c’est son alter ego l’actrice Marguerita Buy qui s’y colle avec plus ou moins de force. « Mia Madre » est également un bel hommage au cinéma: la scène onirique où Nanni Moretti et Marguerita Buy déambulent dans les rues de Rome encombrées de queues pour accéder aux salles de cinéma est magnifique.