Ouvert la nuit, un film d'Edouard Baer.

Rares sont les comédies françaises qui bénéficient d’un scénario original, de dialogues savoureux et d’acteurs excellents. « Ouvert la nuit » fait partie de ces comédies trop rares qui relèvent le niveau désespérant du rire gras.

Le troisième film d’Edouard Baer derrière la caméra est à son image: exubérant, absurde et foutraque. Mais quelle énergie déployée, quelle tendresse pour les gens de spectacles et quel amour pour Paris le cinéaste-acteur livre dans son film noctambule!

Son « Ouvert la nuit » , qui reprend le magnifique titre d’un livre de Paul Morand, narre la traversée de Paris de Luigi (Edouard Baer), un directeur de théâtre pas gestionnaire pour un sou, à la recherche de subsides pour financer son spectacle. Sa nuit sera longue, drôle et pathétique lui qui se fout de tout et de tout le monde mais tellement voué à son amour du théâtre.

L’acteur s’est entouré d’une jolie troupe d’acteurs, d’actrices d’abord: Audrey Tautou et Sabrina Ouazani. Les deux jeunes femmes accompagnent leur délirant directeur dans sa quête d’un singe pour la générale de sa pièce mise en scène par un metteur en scène japonais. Alors que la première ne jure que par son directeur, au point de délaisser sa famille, la seconde au contraire l’aidera à tenir ses engagements.

L’absurde comme moteur, c’est un peu la ligne de l’acteur en général et dans ce film « Ouvert la nuit » en particulier qui, en outre, est un magnifique hommage à la capitale et à ses noctambules.